Roaming et défense d’objectif

D’après les travaux de paran0rmal

« No time to waste !  »

 

 

 

Définition : roam c’est quoi ?

Roamer, qui se prononce « romer » et non « roumer » comme on peut l’entendre fréquemment, est un terme anglais visant à définir un défenseur ne restant pas dans l’objectif. C’est une manière de jouer plus agressive, comme un électron libre parcourant la carte. Elle a pour fonction de faire perdre du temps aux ennemis et éventuellement de les prendre par surprise en revenant sur l’objectif dans leur dos, dans les moments fatidiques. Plusieurs variantes de roaming existent et nous allons voir ici les différentes manières de jouer de la sorte ainsi que les opérateurs propices à ces stratégies.

 

Le roaming proche de l’objectif

 

Cette manière de jouer consiste à servir de dernier rempart avant la salle de l’objectif, dans une salle ou un couloir collé à ce dernier, souvent en tenant une simple ligne toute la manche.

La qualité de ce roaming vous permet d’élargir la zone de l’objectif. Attention, pour pouvoir vous poser dans une autre salle, il faudra réfléchir à quels murs renforcer. Vous pouvez revenir rapidement sur l’objectif par une porte ou un trou fait par une grenade à percussion ou un C4, ce qui changera complètement la forme de votre défense. Et par la même occasion vous donnera ainsi un endroit assez safe par lequel le/les roameur(s) éloigné(s) peut/peuvent revenir. C’est une manière de jouer assez intermédiaire, pas très mouvementée.

Vous pouvez bien sûr être un peu plus loin de l’objectif, gardant une certaine zone de confort quand même pour pouvoir revenir, sans ne rien renforcer, pour vous cacher et jouer la surprise et le contournement des adversaires au bon moment. Ou encore changer fréquemment de pièce autour de l’objectif et ne pas forcément tenir la même ligne pour brouiller les pistes de l’adversaire et ainsi avoir un contrôle important sur les alentours de l’objectif.

 

La sélection de la salle de briefing pour le roaming proche

Concernant les opérateurs à utiliser pour le roaming proche de l’objectif, il n’est pas rare de trouver quelque fois un Doc quand les roamers éloignés veulent du soin sans revenir sur l’objectif. Cependant, nous vous conseillons davantage des personnages plus légers et moins bruyants pour faciliter vos déplacements et votre discrétion.

 

Lésion : Il semble à nos yeux être l’opérateur propice pour ce genre de stratégie, sa T-5 SMG fait très mal et elle a également une cadence redoutable. Ce n’est pas un opérateur lourd, il est plutôt moyen. Son réel apport va être la répartition de ses « mines GU » dans la map qui vont empoisonner l’adversaire dès lors qu’il marchera dessus. L’intérêt est qu’elles peuvent être placées dans les pièces à proximité de l’objectif et permettent ainsi à vos coéquipiers d’être alertés par l’activation de celles-ci. Elles vous révèleront la position de l’ennemi grâce au son qu’elles émettent, s’il vient à proximité de l’objectif. Ainsi, elles empêcheront les grands rushers d’atteindre rapidement l’objectif puisqu’il est impossible de sprinter avec, ou simplement de passer discrètement. Ses grenades à percussion vous permettront de rejoindre l’objectif rapidement, ou de faire des passages discrets.

 

 

Ela : Même si le récent nerf de cette opératrice a considérablement augmenté le recul de sa skorpion et a supprimé ses grenades à percussion, ses « mines grzmot » présentent un avantage majeur si elles sont disposées aux entrées des objectifs. Dès leur activation, elles vous permettront de prendre l’ennemi dans son dos, vous pourrez donc intervenir rapidement car vous n’êtes pas en roaming éloigné et ainsi tuer l’adversaire alors qu’il est encore étourdi par la mine. Avec ses trois points de vitesse, cette opératrice du Grom s’avère redoutablement agile et efficace.

 

 

Voici donc les deux opérateurs que nous avons jugés les plus pertinents pour ce genre de roaming. Bien entendu, un Vigil, Caveira, Jäger ou encore Bandit peuvent largement faire l’affaire mais seront plus utiles sur un roaming éloigné.

 

Quelques pistes pour certaines maps

Frontière : Il ne vous aura pas fallu beaucoup de temps pour vous rendre compte que la zone CCTV (salle de contrôle) est une pièce de passage importante lorsque l’objectif se trouve casiers/armurerie. Zone qui se trouve en face de l’objectif, idéale pour un roaming de proximité. Il peut être intéressant de disposer un maximum de pièges devant toutes les entrées et fenêtres, se planquer et prendre la ligne dès que l’un d’eux s’active sur un adversaire. Cette position vous permet de prendre les ennemis à revers si ceux-ci essaient de percer le mur côté B.

Banque : Lorsque l’objectif se situe au coffre fort, après avoir idéalement renforcé la trappe ascenseur, prenez la ligne depuis derrière le chariot à billets. De cette position vous couvrez l’entrée garage ainsi que celle des escaliers. Ela et Lesion idéals à cet endroit, vous pourrez voir arriver facilement l’ennemi avec leurs pièges.

Café Dostoïevsky : Objectifs Hall cheminée, musée du train, vous pouvez vous placer salle de lecture, notamment avec Lesion. Placez une « mine GU » dans l’escalier blanc et une derrière vous à l’entrée de la salle de lecture, côté grand hall. De cette position vous couvrez l’escalier blanc et le grand hall et vous pourrez toujours intervenir sur l’objectif si besoin.

Banque : Dans le site archive/guichet, plus particulièrement archive, détruisez un maximum le mur qui donne côté open space, sur la petite pièce. Cette manoeuvre vous permet d’agrandir le site, diminuer la surface destructible donnant sur l’objectif. Ensuite, demandez à castle de poser son renforcement spécial à l’entrée de cette petite pièce qui donne sur open space. Un mute pourrait être le bienvenu en dessous de ce castle afin de faire perdre du temps à l’ennemi. Ainsi, l’ennemi ne pourra venir que de cette porte si le travail est bien fait. Castle est d’un intérêt majeur sur ce genre de stratégie et ce sur de nombreuses maps, agrandir l’objectif de façon à lui réduire ses différentes options d’entrée sur l’objectif.

 

Le roaming éloigné de l’objectif

 

Celui-ci est le plus compliqué à gérer mais est extrêmement utile.
Établissons dès maintenant votre but dans ce rôle : Faire perdre du temps à l’adversaire. Une manche dure trois minutes : vous devez stresser l’équipe adverse et leur mettre des bâtons dans les roues par tous les moyens possibles. Nous vous recommandons d’être aussi mobile que possible et d’être partout. Ici, ce n’est pas le kill qui est primordial mais le temps que vous leur faites perdre : deux ennemis à 50HP et 1 min 45 de perdue, on peut dire que votre travail est fait.

La manche du roameur éloigné commence souvent par un spawnkill, je recommande de mettre un coup de crosse dans un maximum de fenêtres différentes pendant la phase de préparation, sans pour autant prévoir d’y passer la tête pendant la manche, juste histoire de faire perdre la tête aux attaquants qui devront faire attention à chaque fenêtre et perdront ainsi de nombreuses et précieuses secondes. Le spawnkill, c’est vraiment si vous êtes à l’aise, surtout ne soyez pas trop gourmands, si vous en mettez un à terre, ne prenez pas le risque de sortir. Le but est de leur faire savoir que vous êtes dans le coin et que vous ne les laisserez pas approcher si aisément de l’objectif.

Ensuite, nous vous recommandons de fermer pas mal de portes aux endroits que vous comptez ne pas défendre et aux entrées du bâtiment pour savoir par où passent les attaquants et encore une fois pour leur faire perdre du temps : voyez cela comme une toile d’araignée que vous tissez au fil de la manche et qui se referme peu à peu sur l’ennemi. Le but est de pouvoir les prendre dans leur dos et se rapprocher peu à peu de l’objectif quand la fin de la manche commence à se faire sentir, en faisant attention, bien évidemment, à d’éventuelles claymores.

 

La sélection de la salle de briefing pour le roaming éloigné

Pour roamer, il vous faut des armes qui font pas mal de dégâts et surtout de la rapidité pour pouvoir être ultra réactif. D’ailleurs, nous ne vous dirons jamais assez de jouer un maximum là-dessus et à ne pas rester bloqué sur une situation trop longtemps.
En bref, les roameurs favoris sont :

 

Caveira : L’opératrice pour le roaming éloigné par excellence, très légère, très rapide, son PRB92 équipé d’un silencieux fait des ravages tout en restant très discret. Sa compétence, pas de velours, vous permet de courir très rapidement tout en silence. Ainsi, votre adversaire ne vous entendra pas arriver dans son dos. Deuxième avantage de cette opératrice, elle a la faculté de pouvoir interroger l’ennemi une fois celui-ci mis à terre. Cette interrogation vous révélera la position de ses alliés pendant quelques secondes. Caveira est également dotée de grenades à percussions qui vous aideront dans les moments les plus intenses pour vous creuser une échappatoire dans le décor. Vous l’aurez compris, cet agent du BOPE peut renverser la tendance d’une manche.

 

 

Vigil : Disponible depuis l’opération Whitenoise, l’agent sud-coréen du 707th SMB est prédisposé pour le roaming. Sa compétence spéciale lui permet d’être invisible pour les drones ce qui vous offre un avantage majeur contre l’ennemi qui ne connaîtra pas votre position exacte. Il ne lui restera qu’à se jeter dans la gueule du loup pour vous débusquer. Vigil est comme Caveira, un agent très rapide avec ses trois points de vitesse, il est également équipé de grenades à percussions qui pourront toujours vous être utiles dans des situations délicates.

 

 

Pulse : L’agent américain du SWAT est très polyvalent, peut aussi bien être joué sur objectif qu’en roaming proche ou encore en roaming éloigné. Un opérateur encore ici très rapide, avec ses trois points de vitesse, sa compétence spéciale : un capteur cardiaque capable de détecter n’importe quelle source de chaleur à travers toute surface peut être dévastateur en roaming. Plus aucun ennemi ne vous passera devant le nez sans que vous ne vous en aperceviez pas. Son arme, l’UMP 45 bien que dotée d’une cadence relativement lente, fait beaucoup de dégâts et a une fâcheuse tendance à venir caresser la tête de l’ennemi en full spray.

 

Afin de ne pas rallonger votre lecture, nous ne vous avons pas présenté en détails plusieurs autres opérateurs qui s’avèrent redoutables en roaming. Les agents allemands Bandit et Jäger pour ne citer qu’eux, très rapides et agressifs, équipés d’armes qui infligent d’importants dégâts tout en étant précises. Prenez tout de même le temps de renforcer et de poser leurs gadgets qui sont d’une aide précieuse sur l’objectif avant de roamer. Si il y a besoin de »bandit trick » sur un quelconque site, autant vous dire que roamer sera la dernière chose à faire pour vous, votre équipe aura besoin de vous sur objectif. N’oubliez jamais qu’il faut connaître ses lignes quand on pratique le roaming, tourner la tête à droite, à gauche, savoir d’où peut provenir le risque lorsque l’on passe telle ou telle porte. Ces réflexes vous permettront de vous déplacer de manière safe et d’appréhender l’ennemi qui serait à votre traque.

 

Quelques pistes pour certaines maps :

Chalet : Refermez la porte salle de jeu et celle en face de cette dernière puis essayez un spawn kill par en haut. Passez la manche à changer d’étage constamment pour disperser l’adversaire.

Banque : Faites une sorte de ronde au rez-de-chaussée, par le hall, l’open space et les archives, jouez au maximum agressif pour repousser les attaquants aux trappes et contournez-les s’ils passent serveur par les escaliers ou la cage d’escalier éclairée.

Consulat : Refermez un maximum de portes garage/serveur. Allez tenir la salle piano en refermant toujours des portes un peu tout autour, ou allez tenir bureau des visas, ne pas hésiter à s’enfuir en haut et redescendre à l’autre bout de la carte.

Club House : Utilisez les petits passages extérieurs pour aller à d’autres endroits comme porte couloir/cuisine à porte dépôt ou encore fenêtre/escalier à porte arrière cuisine.

Oregon : Utilisez au maximum la salle de réunion comme endroit principal de roaming, notamment par l’étage supérieur au grenier pour les empêcher de passer dans le hall, détruire les charges posées sur les trappes meeting avant qu’elles n’explosent. Quand l’objectif est en haut, refermez un maximum de portes au rez-de-chaussée pour les empêcher d’utiliser cet étage et restez dans les couloirs pour les accueillir.

Une prise du top à 2/3 en roaming peut être optimal, si vous êtes 3, faîtes en sorte qu’il n’ y en ait pas un de repéré par les drones de façon à surprendre les ennemis dans les derniers instants. Préparer les rotations entre les différentes pièces, notamment en demandant à un pompe de casser une trappe ou en faisant un trou dans le mur à l’aide des percussions. Vous pouvez également sauter armurerie pour aller garage en ayant préalablement taper deux fois dans la fenêtre. N’oubliez jamais de prévoir vos actions et de calculer vos déplacements avant de roamer, lorsqu’un ennemi vous bouche la route, n’insistez pas, contournez-le ou allez embêter un autre assaillant. Montrez que vous pouvez être partout à la fois et être très agressif, votre but premier est encore une fois de faire perdre du temps à l’ennemi, de lui donner du fil à retordre, de l’écarter de l’objectif en le poussant à vous traquer.

 

 

Sources :
http://www.jeuxvideo.com/forums/42-33232-52671573-1-0-1-0-guide-roaming-speed-rush-anti-roam-s-entrainer.htm

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *