D’après les travaux de Tomchoucrew et The_silver

« Pass these plates around! »

Quelle version de Rainbow 6 Siege acheter ?

Note de la rédaction : ces informations sont succeptibles de changer, Ubisoft revoir régulièrement son offre.

Il existe plusieurs éditions du jeu Tom Clancy’s Rainbow Six Siege dont les avantages varient selon le prix. Dans chaque version, vous aurez accès gratuitement à tous les modes de jeux et à toutes les cartes. À vous de faire l’achat qui vous convient le mieux selon votre budget et votre motivation en jeu.

  • Starter Edition : C’est l’édition la moins chère. À 14,99€, elle ne vous donne aucun avantage comparé aux autres. Elle va vous permettre de débloquer instantanément trois assaillants parmi Ash, Thermite, Thatcher, Fuze et Sledge. De même, vous allez instantanément déverrouiller trois défenseurs parmi Rook, Mute, Smoke, Jager et Kapkan. Cette édition convient parfaitement aux joueurs ayant la patience de débloquer tous les agents au fur et à mesure.

Le coût des autres Agents originaux est de 12 500 points de Renommée ou 300 crédits R6. Selon Ubisoft, cela équivaut à environ 15 heures de jeu par Agent. Les autres Agents coûteront 25 000 points de renommée.

  •  Standard Edition : Son prix va doubler, puisqu’elle est au prix de 29,99€. La différence va se faire au niveau de l’accès aux Opérateurs. En effet, vous avez maintenant accès aux 20 Opérateurs de départ (GIGN, SAS, GSG9, SPETSNAZ, FBI).
  • Advanced Edition : Au prix de 49,99€, cette édition vous permet en plus d’obtenir 10 packs de la collection Outbreak et 600 crédits Rainbow Six.
  • Gold Edition : Au prix de 79,99€, elle comporte 10 packs de la collection Outbreak, 600 crédits R6 et un Season Pass année 3. Le pass année 3 inclut 8 équipements de tête, des uniformes, le pendentif météorite et 600 crédits R6. Il inclut également 8 nouveaux Agents avec un accès anticipé de 7 jours, puis un service premium jusqu’au 31 janvier 2019 incluant : 5% de boots de Renommée, un boost pack Alpha (+0,3%) et 10% de réduction dans la boutique.
  •  Complete Edition : Au prix de 119,99€, elle inclut les mêmes avantages que la Gold Edition ainsi que les agents des deux premières années.

En définitive, vous avez un large choix au niveau des différentes éditions du jeu et de leur prix, elles s’adaptent à tous les budgets. Les éditions les plus chères sont pour les plus gourmands d’entre vous, mais la Starter et Standard ne sont pas mauvaises pour autant, il vous faudra seulement un peu de patience pour débloquer les Agents !

Gagner facilement de la renommée

Et si vous vous demandez comment gagner facilement de la renommée pour débuter, voici quelques conseils :

  • Regardez les vidéos tutorielles : trois vidéos sont disponibles dans le menu. Pratiques pour comprendre les bases, elles sont courtes et rapportent 600 points de renommée pour le premier visionnage.
  • Faire les situations : des missions vous sont proposées dans l’onglet « Situations ». Elles vont vous permettre de découvrir les capacités de plusieurs Agents mais aussi de gagner de la Renommée. Gagnez jusqu’à 800 points en réussissant les trois objectifs secondaires.
  • Ensuite, vous n’avez plus qu’à farm la chasse aux terroristes. Le plus opti est de bloquer vos paramètres sur la chasse aux terroristes classiques et quelques petites maps. Notez que pour une bonne optimisation du ratio temps/xp il vaut mieux terminer les missions en un peu plus de 60 secondes.

Réglages préalables et modes de jeu

Vérification des paramètres : bien configurer son jeu Rainbow 6 Siege

Avant de commencer à jouer, il est primordial de vérifier vos paramètres ! Pour cela, vous avez deux choix possibles :

  • Pour les joueurs souhaitant jouer comme CERTAINS joueurs professionnels

‣ Mettez tous vos paramètres graphiques assez bas
‣ Mettez l’antialliasing au maximum (en fonction de votre configuration)
‣ Échelle de rendu (= render scaling) : pour les joueurs n’ayant pas une bonne configuration, laissez l’échelle à 50. L’augmenter fournira une meilleure résolution mais vous aurez moins de FPS.

‣ Dans les paramètres vidéo, changez le ratio de 16:9 à 5:4 : les ennemis seront plus « gros ». Avec ceci, diminuez votre FOV (champ de vision) si celui-ci était au maximum (90). Si vous trouvez le 5:4 trop étiré, vous pouvez opter pour le 4:3.

‣ Enfin, désactivez la v-sync. Votre jeu pourrait paraitre moins fluide mais la v-sync peut affecter le temps de réaction et les performances.

  • Pour les joueurs souhaitant jouer normalement (recommandé)

‣ Configurez vos paramètres graphiques en fonction de votre configuration. Le but étant d’atteindre au minimum 60FPS constant pour une expérience de jeu fluide.
‣ Vous pouvez donc utiliser la fonction « détection automatique » (F9), un logiciel externe (comme GeforceExperience) ou encore modifier puis vérifier en jeu ce qui vous convient le mieux. 

Néanmoins, il est conseillé de désactiver les « effets d’objectifs ». 

‣ Pour l’échelle de rendu et l’antialiasing, référez-vous aux explications plus hautes, le plus haut étant le mieux mais le plus gourmand en performances. 

Dans les paramètres vidéo :
‣ Laissez la résolution et le format d’écran par défaut sauf si comme ci-dessus, vous souhaitez un léger avantage.
‣ Augmentez votre champ de vision au maximum (90)

‣ Dans la calibration (calibrage), augmentez la luminosité (≈65)

‣ Vous pouvez activer la V-Sync sur 1-frame :

Regardez la fréquence de votre écran (en Hz), la plus commune étant 60Hz, ceci veut dire que si votre jeu dépasse les 60 FPS, vous ne verrez pas la différence. Si vous mettez la V-Sync sur 1-frame, votre jeu va bloquer les FPS à 60, sur 2-frame votre jeu sera bloqué à 30FPS. Ainsi, si vous n’arrivez pas à atteindre les 60FPS constants, il est déconseillé d’activer la V-Sync. De même si vous avez un écran 120Hz, n’activez pas la V-Sync si vous n’atteignez pas les 120FPS constants.

Les différents modes de jeu :

Avant de définitivement mettre les pieds dans l’univers de Rainbow Six Siege, il est primordial de connaître les différents modes de jeu proposés et leurs règles.

  • Situations : Les Situations vous obligent à jouer un Agent spécial et à utiliser ses compétences. Vous êtes seuls et n’avez donc pas la pression de votre équipe. Vous pouvez choisir le mode de difficulté. Vous pouvez réaliser en plus de la Situation, des défis qui vous rapporteront de la Renommée la première fois que vous les réussirez. Il existe 10 Situations avec une dernière appelée article 5, qui apparaitra une fois que toutes les autres seront débloquées.
  • Chasses aux terroristes : La chasse aux terroristes se joue en loup solitaire ou à plusieurs contre des IA. C’est également un très bon entraînement pour améliorer son shoot, ou apprendre à jouer un nouvel Opérateur. Profitez-en pour visiter la map de fond en comble. Il y a également plusieurs modes de difficulté.
  • Mode multi-joueurs (PVP) :
    Dans chacun des modes multi-joueurs, vous serez en 5v5. Il est possible de jouer en simple ou en classé.

‣ Mode simple : Le mode simple vous est utile pour vous entraîner. Il se compose de 5 manches au maximum, la première équipe arrivant à 3 victoires a gagné. Les phases de préparation durent 45 secondes et les manches durent 4 minutes. Vous ne perdez rien à la suite d’une défaite contrairement au mode classé.

‣ Mode classé : Le mode classé va vous permettre d’acquérir un grade après 10 games de placement. Ce grade se situera entre Cuivre et Diamant, en passant par Argent, Bronze, Or et Platine. La seconde différence avec le mode simple est le temps. Les manches sont plus courtes puisqu’elles durent 3 minutes : il va falloir être rapide et efficace, notamment pour mettre en place une stratégie avec votre team !
Enfin, pour qu’une équipe gagne, elle doit arriver à 4 victoires avec un écart de 2 points (4-0, 4-1 ou 4-2), sinon il y aura les prolongations et ce sera la première équipe à arriver jusqu’à 5 qui remportera la victoire.
Contrairement au mode simple, vous pouvez choisir votre « spawn » en début de manche pour les attaquants, et choisir l’endroit de l’objectif lorsque vous êtes défenseur.
Enfin, le mode classé vous fait remporter plus de points d’expérience que le mode simple. Préférez la simple à la classé si vous ne connaissez pas encore bien les cartes.

Dans les deux modes ci-dessus, il existe trois modes de jeu :

♦ Bombe : Mode de jeu le plus joué certainement grâce ou à cause, selon les avis, à la proleague. Les attaquants doivent localiser une des deux bombes et la désamorcer grâce au désamorceur qu’aura un joueur de l’équipe, ou éliminer l’équipe adverse avant la fin du temps. Les défenseurs pour gagner, ont plusieurs solutions : éliminer l’équipe adverse, annuler le désamorçage ou jouer le temps. Si les attaquant n’ont pas mis en place le désamorçage à temps, leur défaite est assurée à moins d’avoir éliminé tous les défenseurs.

♦ Sécurisation de zone : Les attaquants doivent localiser et sécuriser le conteneur biochimique en se positionnant dans la pièce où il se trouve, ou en tuant l’équipe adverse. Les défenseurs doivent empêcher la sécurisation du conteneur en étant dans la pièce ou en éliminant également l’équipe adverse.

♦ Otage : Ce mode consiste, pour les attaquants, à localiser et extraire un Otage à l’extérieur du bâtiment. Vous pouvez également tuer toute l’équipe ennemie sans extraction afin de gagner la manche. Attention à ne pas tuer l’otage, ce qui vous causerait la perte de la manche. Les défenseurs doivent quant à eux garder l’otage au sein du bâtiment ou tuer l’équipe adverse.

Sources :
http://www.xboxygen.com/News/21419-MAJ-Rainbow-Six-Siege-nos-astuces-et-conseils-pour-bien-debuter
http://www.jeuxvideo.com/forums/42-33232-49286489-1-0-1-0-nouveau-sur-rainbow-six-le-mega-guide-pour-maitriser-le-jeu-et-chaque-agent-c-est-ici.htm
https://rainbow6.ubisoft.com/siege/fr-fr/game-info/operators.aspx

Voici une liste non exhaustive des différentes expressions utilisées dans Rainbow 6 Siege. Certaines sont communes à d’autres jeux en ligne et FPS, d’autres spécifiques à Rainbow Six. Le but est de vous aider à comprendre ce vocabulaire. Pensez à consulter nos autres listes concernant le langage du chat et la traduction des expressions courantes de votre shooter tactique préféré !

 

A

 

Ace : Action qui consiste à tuer les 5 ennemis seul

Aim : Anglicisme pour « visée ». Capacité d’un joueur à viser rapidement et efficacement ses adversaires, facilitant ainsi leur élimination.

AFK : Away for keaybord, le joueur est en jeu mais n’est pas devant son écran. Terme utilisé pour dire qu’un joueur n’est pas là.

Alt : Second personnage d’un joueur. Personnage moins joué ou créé après le premier personnage.

 

B

 

Bandit trick : Action de Bandit qui consiste à détruire les charges de thermite en cours de détonation avec ses batteries.

BP : Zone de l’objectif

Buff : Amélioration des caractéristiques d’un personnage ou d’une arme

Backer : Contourner l’ennemi pour l’avoir par derrière. « Back l’ennemi ! »

 

C

 

Carry : Porter son équipe notamment en faisant plus de kills qu’elle.

Campeur : Défenseur qui ne bouge pas de sa position du début à la fin.

Clutch : Situation d’une personne contre plusieurs adversaires qui les tue tous.

Cover : Couvrir son allié. « Tu peux me cover s’il te plaît? »

Cross fire : Tenir à deux la même ligne mais dans un angle différent

 

D

 

DBNO : « Down But Not Out » soit joueur au sol et en situation de réanimation

Defuser : Malette servant à désamorcer les bombes.

Dropshot : Mouvement consistant à s’allonger en plein duel.

 

F

 

Full team : Même sens que le ace, action qui consiste à tuer les 5 adversaires seul.

Flash : Grenade incapacitante. Lorsque l’on dit que l’on est flash, cela signifie qu’on ne voit plus rien à cause de la grenade. Lorsque l’on demande à un allié de flash, on lui demande de lancer sa grenade incapacitante.

Flickshot : Tuer quelqu’un en se retournant.

FPS : Frame per second – Nombre d’images affichées par le jeu sur votre écran.

Frag : Tuer quelqu’un.

Full : Tirer sans lâcher la gâchette.

 

H

 

HE : Grenage à fragmentation, à ne pas confondre avec la grenade à percussion que seuls les défenseurs possèdent.

HeadShot (ou HS) : Mot anglais signifiant « tir à la tête ». Cette action consiste à tuer son adversaire avec efficacité et rapidité, puisqu’en général, une seule balle suffit pour venir à bout de son adversaire via un headshot.

Hip fire : Tirer sans épauler l’arme pour viser.

 

L

 

Lag : Ralentissement important dans le jeu.

 

M

 

Main : Principal – Apposé devant un mot, il désigne une priorité. Par exemple, un joueur se disant « Main Twitch » signifie qu’il joue quasiment toujours Twitch. Lorsque l’on parle du main dans une map, on parle de la pièce principale.

MMR : Match Making Rating/Ratio : score symbolisant le niveau du joueur pour lui associer des mates et adversaires de niveau similaire. Plus d’infos ici.

 

N

 

Nerf : Diminution des caractéristiques d’un personnage ou d’une arme.

NooB : (Newb, n00b, Naab etc.) Se dit d’une personne qui ne connait rien au jeu, ou qui est tellement mauvaise qu’on pourrait croire qu’elle ne connait rien au jeu. On qualifie un joueur de noob généralement pour lui dire qu’il est mauvais.

 

P

 

Peek : Action de se montrer dans une ligne pour avoir un adversaire. « Ne peek pas, c’est Glaz ! »

Ping : Temps de latence entre le serveur et l’ordinateur du joueur. Plus il est élevé, plus les conditions de jeu sont médiocres.

Planter : Activer le Defuser pour désamorcer les bombes. « Tu peux plant ! »

PL : • Pro League

Power Levelling – Monter en grade par un moyen plus rapide et non par son savoir-jouer, généralement en se faisant aider par des joueurs d’un meilleur niveau. « – Je suis Plat3 ! – Ouais mais tu t’es fait PL … »

Preshot : Tirer à l’avance sur une position où un ennemi est très certainement susceptible de se trouver. Cela permet de réduire le temps de réaction.

Push : Avancer, mettre la pression aux adversaires.

 

R

 

Revenge : Tuer un adversaire qui vient de tuer un allié.

Roamer : Défenseur qui se balade sur la map pour ralentir les adversaires plutôt que de camper sur l’objectif.

Rush : Attaque rapide ; arriver le plus vite possible sur l’objectif pour espérer surprendre l’ennemi et ramasser quelques kills.

 

S

 

Skill : Mot anglais signifiant compétence, qui est généralement utilisé pour dire qu’un joueur est bon.

Skin : Modification exclusivement esthétique d’un personnage ou d’une arme.

SoloQ :  Jouer seul dans son escouade, littéralement traduit par faire la queue seul

Smoke : Grenade fumigène

Spawn kill : Tuer un attaquant au moment où il apparaît en début de manche, en sortant.

Spawn peak : Tuer un attaquant dans les premiers instants suivant son apparition, en se plaçant à une porte ou une fenêtre.

Spray : Rester le doigt crispé sur le tir et viser sans contrôle du recul, littéralement traduit par arroser

Strat = Stratégie d’attaque et/ou de défense : objectif, opérateurs, gadgets à placer, éléments à détruire…

Stun : Grenade flash.

Switcher: Changer d’agent lors de la phase de préparation ou changer d’arme/gadget en jeu.

 

T

 

Team play : Jouer avec son équipe (info, cover, …).

Tir au jugé : Tirer sans épauler l’arme pour viser (aussi appelé Hip Fire).

TK : Abrégé de team kill, consiste à tuer quelqu’un de son équipe.

Tryhard: Jouer comme si notre vie en dépendait, vouloir absolument gagner coûte que coûte.

 

W

 

Wall bang : Tuer quelqu’un à travers un mur destructible

Whole team : Ace = Tuer les 5 adversaires seul.

 

 

D’après les travaux de SecoSystem

Certaines maps de Rainbow Six Siege s’inspirent de faits réels.
Voici leurs histoires…

 

 

Oregon : Le Siège de Waco mené par le FBI/SWAT, puis l’armée…

 

 

 

 

 

 

Le siège de Waco est un blocus qui s’est déroulé du 28 février au 19 avril 1993 à la résidence du groupe religieux les « Branch Davidians » dans la ville de Elk, près de Waco au Texas, aux États-Unis. 82 personnes dont 21 enfants et le leader du groupe, David Koresh, périrent, principalement dans l’incendie qui mit un terme aux 51 jours de siège par les forces de police.
Plus d’infos ici.

Il y a également un documentaire intéressant sur cette histoire de fou, et la map reprend pas mal de tags qui y font clairement référence (dortoir des enfants, leave us alone…)

 

 

Consulat : Operation Nimrod Assault de l’Ambassade d’Iran par le SAS

  

L’opération Nimrod est une opération militaire ayant mené au siège de l’ambassade iranienne de South Kensington, à Londres, du 30 avril au 5 mai 1980, à la suite de son attaque par un groupe de six hommes armés. Ceux-ci prennent en otages vingt-six personnes, majoritairement des employés de l’ambassade, mais aussi quelques visiteurs et le policier qui gardait l’édifice.
Plus d’infos ici.
Aussi, un jour par hasard au cours d’une partie dans la salle de briefing, un militaire m’a signalé avoir participé à l’évacuation du Consulat de la Côte d’Ivoire, lieu où a été localisée la map. Coïncidence ? Je ne sais pas, non.
Il peut donc s’agir d’un mélange de ces évènements, ou je peux très bien me tromper.

 

 

Club House : Siege du club Hell’s Angel à Kiel par le GSG9

  

Celui-ci est récent et je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations dessus …
Plus d’infos ici en anglais, ou ici en allemand.

 

 

Avion : Prise d’otage du GIA à Marignane, intervention du GIGN

  

La prise d’otages du vol Air France 8969 (AF8969, AFR8969), vol d’Air France reliant Alger à Paris, par quatre membres du Groupe islamique armé (GIA), se déroula du 24 au 26 décembre 1994.
La prise d’otage commence à Alger, où l’appareil, un Airbus A300 de 220 passagers, stationne deux jours ; l’avion décolle ensuite vers Paris mais doit faire une escale à Marseille pour un ravitaillement en carburant, au cours de laquelle l’assaut réussi du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) met fin au détournement. Seize personnes sont blessées lors de l’assaut. Et ça a récemment donné un film plutôt réussi aussi, l’Assaut.
Plus d’infos ici.

 

 

Café Dostoyevsky : Cafe Pushkin

  

Ici aucune prise d’otages ou assaut à ma connaissance, juste le café le plus connu de Moscou. Et une chaîne de franchise existe aussi, il y en a un à Paris par exemple.Cette map est très inspirée, vous devriez reconnaitre leur salon de thé :

  

 

 

Base d’Hereford :

Il n’y a pas de référence à proprement parler non plus mais dans la série des romans Tom Clancy’s, lorsque l’unité Rainbow est formée, elle s’installe dans la Base Hereford. Dans les précèdents opus des jeux Rainbow Six, le didacticiel avait souvent lieu à Hereford.
Plus d’infos ici.

 

 

Quelques trucs que je n’ai pas pu illustrer aussi bien :

 

Chalet : Référence à Rainbow Six Rogue Spear ?

 

Frontière : Un poste frontière en orient ?

 

Favela : Beaucoup d’opérations de pacification ont lieu dans les favelas de Rio, d’ailleurs on retrouve le même genre de véhicule sur la map.

 

Bank : Elle s’inspire peut être d’un braquage célèbre ou alors représente juste une banque américaine classique, une prise d’otage suite à un hold up, rien « d’original » …

 

Maison : Un forcené retranché chez lui dans un quartier résidentiel typique des États-Unis, ça doit bien arriver …

 

Et une dernière dont je ne suis pas convaincu  non plus …
Avec ces recherches, j’ai découvert ce qui est souvent considéré comme le premier attentat suicide en milieu scolaire.
Et la photo m’a fait penser à l’Université de Bartlett sur le coup, alors je vous partage ça.

 

Bartlett University : Attentat de la Bath Consolidated School

  

 

L’attentat de la Bath Consolidated School fut perpétré le 18 mai 1927 par un membre de la commission scolaire de l’école d’une petite ville du Michigan, Bath Township. Il avait pour motivation l’endettement.

L’homme, Andrew Kehoe, agriculteur de profession, avait protesté contre la levée d’un nouvel impôt permettant l’ouverture de cette école, impôt qui aurait dégradé ses finances au point d’être bientôt saisi de ses biens. Il cacha donc lentement des dizaines de kilos de dynamite dans l’école. Puis il tua son épouse, et fit ensuite exploser la charge ainsi que lui-même et sa voiture, tuant 45 personnes, principalement des écoliers, et en blessant 58.
Source ici.

Bon, évidemment ça ne ressemble pas tout à fait, mais on retrouve l’étage, les fenêtres, le clocher… Ça a pu servir de source d’inspiration aux équipes d’Ubisoft. Et le design map prend avant tout en compte son aspect pratique pour le jeu (angles de tirs, passages à couvert/découvert …) d’où des différences d’adaptation qui sont forcément infidèles à la réalité du lieu. Après, il ne faut pas oublier que cette map était avant tout la map bonus des situations, venant conclure le petit scénario qu’il y a dans Rainbow Six Siege, qui d’ailleurs est une attaque chimique. Là, on retrouve plus un clin d’œil aux romans de Tom Clancy’s… Et elle n’est arrivée que plus tard dans le map pool multi !

Seules les maps d’origines semblent inspirées de faits réels, aucune map des DLC n’a repris cette logique. Il manque dans cette liste Canal, Gratte ciel, Littoral, Yacht et d’autres ne semblent pas directement inspirées d’évènements marquant. Si quelqu’un de chez Ubisoft me lit, ce serait cool de savoir si j’ai visé juste ou non.

 

N’hésitez pas à nous faire part de votre avis !